Chose promise chose due!

Je vous avais parlé de mes filages et maintenant voici un petit reportage sur la transformation de la toison brute. Attention, je vais être bavarde :)

Un ami de la famille a eu la gentillesse de me donner une toison d'une de ses brebis.

laine brute 02 11 12 003

La toison au départ était censée être brûlée ou jetée, et j'ai appris à cette occasion que la laine est payée à prix tellement bas que ça ne couvre même pas le prix du tondeur... Je trouve ça dingue!

(Je vous conseille d'ailleurs une petite interview (clic) que j'ai trouvée très intéressante sur les laines d'Europe.)

Comme la laine n'est censée servir à rien, l'éleveur n'a pas pris spécialement de précautions pour garder ses brebis propres et sans trop de brindilles. Voici la tête de la toison au départ!! bien cracra! et je ne parle pas que des brindilles... hum hum... donc beaucoup de boulot de nettoyage!

laine brute 02 11 12 006

Ce serait un croisement de brebis du Béarn et de Mérinos, mais je ne suis pas sûre à 100%.

 

Voici comment j'ai procédé, à tâtons, je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure méthode... en tout cas ça marche :)

 

Première étape : le tri : retirer tout ce qui est trop court, trop abîmé par les déjections, les bouts de toison trop rèches et remplis de jarres, les fausses coupes (je ne sais pas quel est le terme exact, je parle là des endroits où la même mèche a été coupée deux fois car la tondeuse a fait plusieurs passages. Ca laisse des petits bouts qui risquent de faire feutrer la toison au lavage, donc je les retire aussi). Là j'ai utilisé des gants, bonjour l'odeur aussi, mieux vaut faire ça en plein air!

 

Deuxième étape : le lavage à l'eau tiède/chaude : pour retirer les restes de déjections et la poussière. je devrais plutôt dire LES lavages :

1° bain : la toison est dans un sac de linge délicat, histoire de ne pas trop la remuer et donc éviter le feutrage :

nettoyage toison 004

ça donne envie hein?

 

2° bain :

nettoyage toison 007

etc etc, jusqu'à avoir une eau pas trop foncée.... attention aux chocs termiques cependant et à ne pas remuer trop fort la laine.

 

Troisième étape : le lavage au liquide vaisselle dégraissant! la laine est maintenant presque propre même si elle n'en a pas l'air à cause des bouts végétaux. Cependant elle est encore recouverte de suint, une graisse qui protège la laine. Un peu comme nos cheveux, mais le mouton n'a pas l'habitude de se doucher lui...

nettoyage toison 009

Là aussi j'ai fait 2 bains.

 


Quatrième étape : le séchage : la laine n'est plus marron et beige mais plutôt écru et écru plus foncé par endroits (là où la laine est tassée sur elle même). Elle a toujours l'air un peu sale, mais en fait elle est propre, voui voui voui, parfaitement madame! Les impuretés restantes sont de la bruyère qui s'accroche fermement! Pas de photo de cette étape mais globalement j'ai laissé la laine dans son sac de lavage pour éviter d'avoir des petits bouts partout au sol, et j'ai fait sécher ça sur un séchoir à plat, puis sur le radiateur pour finir. C'est assez long, et il vaut mieux s'assurer que c'est bien sec pour éviter que la laine ne moisisse. Là vous pouvez la stocker tranquillement.

toison propre & sèche 001

et voilà!

 

 

 

Et ensuite?

 

 

 

Ensuite c'est la préparation au cardage et au filage : (on peut aussi peigner la laine au lieu de la carder). Attention, ça devient technique :)

 

Première étape : le cardage : une vidéo sera plus claire, je vous conseille ce lien (clic)

En gros il faut séparer les mèches. Puis séparer les brins qui sont tassés après le lavage, en retirant le maximum de brindilles. et mine de rien il tombe beaucoup de petits bouts végétaux en miettes. Donc mieux vaut faire ça à un endroit facile à laver (j'éviterais la moquette si j'étais vous...). Après ça la laine est prête à être cardée.

Le cardage se fait comme sur la vidéo, puis on roule la nappe que l'on vient de carder :

  • soit en "rolags" comme sur la vidéo, c'est à dire d'une pointe des fibres à l'autre, et c'est ce que j'ai fait. Les fibres sont enroulées sur elle mêmes (un peu comme un ressort). Intéressant surtout si on a des fibres assez courtes. Cela permet de filer avec la méthode "longdraw" (cf ci dessous)
  • soit en "batt", c'est à fire d'un côté de la nappe cardée à l'autre. Les fibres sont globalement alignées, un peu comme une mèche de cheveux.

Voici mes petits "rolags" :

rolags 003

On remarque que la laine a maintenant une couleur blanc cassé uniforme et qu'il ne reste plus d'impuretés.

 

 

Deuxième étape : le filage! enfin! voici la vidéo (clic) que j'ai suivie et qui montre la méthode longdraw

Et c'est super de voir le résultat après toutes ces étapes et ce temps passé (normalement ce n'est pas très long, mais la laine que j'avais était vraiment pleine de petits bouts végétaux, du coup j'ai mis un temps fou à trier)!

 

La pile de rolags prête à être filée :

filage longdraw toison 003

 

Le premier filage :

filage longdraw toison 005

 

Suivi du retors (2 fils tordus ensemble), et voici enfin la laine obtenue!!

retors toison naturelle cardée 002

Un peu irrégulière car c'est la première fois que je file comme ça...

retors toison naturelle cardée 003

Et douce au toucher :)

retors toison naturelle cardée 001

Et voilàààà! THE END!

J'espère que ça vous a plu, et que ce n'était pas trop long ou trop technique.

 

Et avec ça je compte faire un bonnet pour le propriétaire de la brebis. J'espère avoir assez de laine, ou je vais devoir en carder à nouveau. Pour le moment j'ai 78g et environ 155 mètres.

 

Bonne soirée et bon WE!